Hermine29.net


 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Partagez | 
 

 Stade Brestois. C’est bien Guyot ![le télégramme du29/12/07]

Aller en bas 
AuteurMessage
lafouine
Admin
avatar

Nombre de messages : 486
Age : 32
Localisation : brest
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Stade Brestois. C’est bien Guyot ![le télégramme du29/12/07]   Ven 29 Déc - 9:51

Michel Guyot est devenu hier, sur les coups de 18 h, après une réunion d’environ une heure du Conseil de surveillance, le nouveau président du Stade Brestois 29.
Yvon Kermarec, le deuxième homme du directoire, l’épaulera en qualité de vice-président. Miguel D’Agostino, Pascal Janin et... Philippe Goursat seront en charge du recrutement : Goudet ne sera donc plus l’entraîneur du Stade Brestois à la reprise.
Philippe Goursat revient par la grande porte
Cette fois, la page est tournée. Quatorze jours après la démission du président Jestin, le Stade Brestois tient enfin son nouvel homme fort : c’est donc Michel Guyot.
Il fallait un homme à poigne pour sortir le club de cette situation de crise et, pas de doute, Michel Guyot en est un. Il l’a déjà prouvé dans ses affaires et a annoncé hier qu’il allait « remettre de l’ordre au Conseil de surveillance. Je veux redonner de la vie à ce club et ceux qui ne sauront pas sourire ne resteront pas ici ». Un Michel peut donc en cacher un autre. Le discours de Michel Guyot n’est pas le même que celui de Michel Jestin. Hier, lors d’une conférence de presse improvisée, le nouveau président a exposé son projet - qui est cohérent soit dit en passant - pour le club, sans changer une virgule à ce qu’il disait la veille (voir notre édition d’hier).
« Dix matchs à Brest je veux dix victoires »
« Ma priorité est de m’inscrire sur un projet de quatre ans et de stabiliser l’effectif, et mon plus grand rêve, c’est de venir au milieu du terrain avec Michel Jestin le soir de la montée ». Ce n’est pas pour demain car il faudra déjà se maintenir cette année, ce qui est loin d’être fait. « Nous avons dix matchs à Brest, je veux dix victoires : nous devons reconquérir nos partenaires et notre public », lance-t-il.
Pas d’issue pour Goudet
Finalement, le grand gagnant de la crise, c’est Philippe Goursat. Ecarté par Michel Jestin du côté sportif et du banc de touche à la demande de Thierry Goudet depuis début septembre, il fait son grand retour sur le devant de la scène. « Il a un bon carnet d’adresses. Il s’occupera du recrutement, en collaboration avec Miguel D’Agostino et Pascal Janin ». Même si Michel Guyot n’a rien confirmé hier soir, pas besoin d’être grand clerc : les deux « intérimaires » devraient diriger l’équipe à la reprise et l’histoire entre le Stade Brestois et Thierry Goudet se terminera le 2 janvier.

Un « self made man »
Michel Guyot est un « self made man ». Fils d’un père jardinier à la ville de Brest, il a débuté sa carrière chez Thomson-CSF, et chez Lhermitte, un ferrailleur sur le port de commerce. Aujourd’hui, il est élu de la Chambre de Commerce et d’Industrie, et fondateur de Brest Récupération, entreprise qu’il a créée en 1986 et qui n’a cessé de se développer. Aujourd’hui, Guyot Environnement compte six filiales réparties sur l’ensemble du Finistère pour un chifre d’affaires d’environ 40 millions d’euros cette année. Sa société continue de s’accroître puisque deux nouveaux sites sont en prévision : l’un dans les Côtes-d’Armor, l’autre à Kervignac, dans le Morbihan.

« Une forte pensée pour Michel JJestin »
GUYOT ET JESTIN. Les premiers mots de Michel Guyot, président, ont été pour son prédécesseur. « J’ai une forte pensée pour Michel et tout ce qu’il a fait. J’aurais préféré devenir président dans d’autres conditions. Je sens encore sa main sur mon genou lors du but de Malm contre Caen ». Le nouveau président est revenu sur une petite anecdote survenue lors de la défaite face aux Sables-d’Olonne en Coupe de France. « Il n’était pas là ce soir-là, je crois que c’était un signe fort de son état d’esprit car jamais il n’aurait raté un match de Coupe comme celui-là ».
GUYOT ET KERMAREC. « Avec Yvon, nous travaillerons en binôme », a précisé Michel Guyot. « Nous sommes en phase, cela fait un moment que l’on discute ensemble », a renchéri Yvon Kermarec. Le mode de fonctionnement de Michel Jestin, en tout cas, ne satisfaisait visiblement plus les deux hommes. C’est d’ailleurs le reproche qu’Yvon Kermarec, le « président bis », a fait à Michel Jestin à son retour du Brésil. Ainsi, quand on demanda hier à Yvon Kermarec comment il voyait son rôle, il répondit en regardant Michel Guyot d’un sourire complice : « En tout cas, je le vois différemment de celui que Michel (Guyot) avait avant. Nous travaillerons ensemble ».
GUYOT ET GOURSAT. « J’ai lu que j’avais incité Michel Jestin à travailler avec Philippe Goursat un an de plus, c’est faux. Je lui ai demandé à ce qu’il aille au bout de son contrat (ndlr : qui se termine en juin prochain). C’est une question d’éthique, c’est tout. Je suis satisfait de Philippe Goursat mais je vais le voir lundi pour lui préciser son rôle. Je ne peux pas vous dire s’il sera encore là en juin prochain ».
GUYOT ET GOUDET. « J’ai les pleins pouvoirs que depuis un quart d’heure, je n’ai encore rien décidé à son sujet », disait Michel Guyot pour éluder le cas Goudet. « Ce qui est sûr, c’est que si on multiplie nos points par deux, on file vers le National et que nous ne gagnerons ni la Coupe de France, ni la Coupe de la Ligue ».
GUYOT ET LE RECRUTEMENT. « Nous cherchons deux défenseurs pour éviter de prendre trois buts (en faisant allusion au match de Libourne). On en prend trop et heureusement encore que nous avons deux très bons gardiens... Nous sommes aussi en quête d’un attaquant, un buteur, mais ce type de joueur est très recherché. En tout cas, nous ferons en sorte que les nouveaux soient là dès la reprise. On nous dit que nous sommes justes physiquement, les recrues ne devront pas être en retard ». Concernant les départs, Michel Guyot s’est montré évasif : « A ma connaissance, il n’y en a pas. Mais peut-être que certains attendaient que la situation se clarifie. Pour eux, ma porte sera ouverte dès lundi matin ».
GUYOT ET LA MAIRIE. « J’ai eu le maire de Brest hier au téléphone. Il m’a confirmé son soutien et viendra dès qu’il le pourra au match. Je lui donne rendez-vous dans quatre ans pour le nouveau stade ».
GUYOT ET LES PARTENAIRES. « Le capital du club va prochainement être ouvert à d’autres partenaires. Trois d’entre eux sont déjà prêts à nous suivre. Avec les partenaires, nous voulons créer un Club des trente, quelque chose qui soit festif et vivant ».
JACQUES JOLIVET, NOUVEAU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE. Jacques Jolivet a été désigné, hier soir, président du Conseil de surveillance. « Je vais mettre de l’ordre là-dedans », a toutefois précisé Michel Guyot, n’excluant pas de changer radicalement le mode de fonctionnement du club dans les semaines à venir et de revenir au Conseil d’administration afin d’éviter que deux clans se créent comme ça a été le cas. « Avec Michel (Jestin), nous n’avons pas été assez attentifs, même aveugles peut-être ».

Michel Guyot en bref
Né le 20 octobre 1949 à Tréflez. 57 ans. Marié, trois enfants. Président de Guyot Environnement et de la SASP du Stade Brestois 29.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stade Brestois. C’est bien Guyot ![le télégramme du29/12/07]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hermine29.net :: Le Stade Brestois 29 :: ARTICLE DE JOUNAUX-
Sauter vers: